Jorotours Madagascar 2007
www.jorotours.com 29 juillet - 19 août


Les participants : 

L'itinéraire (2000 km)

Date Itinéraire Logement Latitude Longitude
29 juillet Paris Avion Air Madagascar - -
30 juillet Antanarivo Hotel Au jardin d'Antanimena 18°43'47.57" S 47°31'08.02" E
31 juillet Antsirabe Hotel Les chambres du voyageur 19°51'40.32" S 47°02'21.51" S
1er août Ambositra Hotel Mania (17 rue du Commerce) 20°31'58" S approx 47°14'41" E approx
2 août Fianarantsoa Tsara Guest House 21°27'19" S 47°04'48.51" E
3 août Fianarantsoa Hotel Sonia - -
4 août Manakara Parthenay Club 22°08'38.47" S 48°01'26.96" E
5 août Ranomafana Hotel Centre-Est 21°15'24.44" S 47°27'14.22" E
6 août Ambalavao Hotel Les Bougainvillées 21°49'48.72" S 46°56'26.25" E
7 - 8 août Ranohira Hotel L'orchidée 22°33'25" S 45°24'49" E
9 août Antananarivo (via Toliara) Le Manoir Rouge 18°48'25.80" S 47°28'50.20" E
10 - 16 août Ambodifotatra (Ile Sainte Marie) Hotel Le Vanivola 17°03'15.57" S 49°49'35.65" E
17 - 18 août Tamatave Hotel Le Neptune 18°09'02.52" S 49°24'57.33" E
19 août Antanarivo - Paris Avion - -

            

 

 


 

Le récit du voyage, jour par jour ...

      

29 juillet Départ de Paris sur Air Madagascar  (vol MD 051) à 16H55.  Corinne voyage à côté d'une famille  que nous retrouverons plusieurs fois lors de notre séjour sur l'ile de Sainte Marie.
30 juillet Arrivée  à 04H45 à l'aéroport d'Ifato. Nous sommes attendus par 2 personnes différentes, l'une envoyée par l'hotel et l'autre envoyée par notre futur guide!  Surprise: en arrivant au Jardin d'Antanimena, notre vieux copain Jean a fait le déplacement pour venir nous acueillir. Promenade dans Tana; notre première "Avenue de l'Indépendance". Tous les taxis sont des 4L en moins mauvais état qu'on ne pourrait le supposer. Premier Ti-punch à l'hotel de France. Repas (excellent) à l'hotel. Après-midi tranquille puis repas du soir bien arrosé en compagnie de Jean, de deux de ses copines, et de Jack et Nana, les patrons de l'hotel. A table chez Jack et Nana
Coco, Mahery et son véhicule (Toyota - Prado) toujours bien astiqué
31 juillet Mahery notre guide et chauffeur (trouvé grâce au Guide "Lonely Planet") nous attend avec son 4x4 Toyota Prado bien astiqué. Disons le tout de suite: Mahery a été pour beaucoup dans la réussite de notre voyage et nous le recommandons vivement.
Après quelques explications, départ en direction d'Antsirabé.
-Premier arrêt à Ambatolampy où nous découvrons une fabrique de marmites en alu. Les ouvriers travaillent pieds nus  et coulent l'alu dans des moules en sable constamment refaits; production: une cocotte et son couvercle toutes les 10 min. Nous trouverons ces marmites partout  même dans les villages les plus reculés.
- Dégustation de foies gras vers 11h00: surprenants mais très bons quoique presque congelés. Déjeuner au "Rendez-vous des pêcheurs" , resto apparemment incontournable pour wasas de passage.
- A Antsirabé, viste d'un atelier d'objets miniatures (vélos, voitures et pousse-pousse) faits à partir de boite de bière, de fil et de tuyaux de plastic ("Miniature Mamy"). Corinne achète un pousse-pousse. Puis visite d'un atelier où l'on travaille la corne de zébu.: on assiste à la fabrication d'un martin-pêcheur et naturellement Hugo en achétera un qu'il appelle "Pussy" et qui ne le quittera plus pendant tout le séjour.
- Diner au "Pousse-Pousse": le restaurant est tenu par un couple franco(lui) / malgache(elle), schéma que nous retrouverons dans beaucoup d'établissements et d'entreprises locales.
- Nuit aux "Chambres du Voyageur", récemment ouvert par un Français: très jolis bungalows et un cadre bien aménagé; mériterait qu'on s'y attarde mais Antsirabé n'est pour nous qu'un lieu de passage. Nous souhaitons longue vie à l'établissement.
Les marmites d'Ambatolampy
1er août Promenade en pousse-pousse pour aller chez Marcel artisan confiseur. Nous y assistons à la fabrication de bonbons.
Viste au lac Tritriva: très joli. Nous y assistons à un rituel initiatique qui ressemble à un baptême collectif.
Déjeuner à Antsirabé au "Nouveau Synchro". Le patron français est ventripotent est spécialiste en pierres.
Arrivée à Ambositra, ville de la marquetterie; 1ère visite de "chez Jean et frère".
Découverte du Romazava au diner: très bon.
Nuit à l'hotel Mania, troublée par les chants de coqs.
Baptême au bord du lac Tritriva
2 août Retour chez "Jean et frère": visite de leur atelier "bidon" derrière le magasin; achat de bracelets  et de masques.
Visite de Zafimaniry,  après une longue piste: village pour touristes. C'est payant et on n'y est quand même importuné par des vendeurs; même la visite de la case du doyen du village se monnaie. Sur la route, rencontres colorées avec des gens qui se rendent au marché hebdomadaire.
Longue journée de voiture pour arriver à Fianarantsoa, ville natale de Mahery.
Nuit au Tsara Guest House: jolie chambre mais le resto est décevant car aucun des plats qui nous tentent sur la carte n'est disponible et le steak de zébu sur lequel on se rabat est inmangeable. Le petit déjeuner du lendemain matin n'est pas mieux: il n'y a rien au buffet à part 3 yaourts et un bout de pain!
Le doyen de Zafiramany
3 août Visite des plantations de thé aux environs de Fianarantsoa. Camille nous fait visiter l'usine de traitement de thé : intéressant bien qu'elle soit arrêtée. Déjeuner à l'hotel du Lac sur une plate-forme sur pilotis. Visite de la ferme où Gérard fabrique son "Reblochon", mais en l'absence du proprio on ne voit que les vaches!
Diner au restauranr "Le Panda": Coco mange du caïman et moi je mange de la chauve-souris
La chauve-souris, c'est bon!
4 août  Lever à 5H30 pour aller prendre le train Fianarantsoa - Manakara, unique rescapé de la période coloniale.
Départ à 8H30. De nombreux arrêts très colorés avec sa cohorte de vendeurs et de mendiants. Spectacle impromptu d'un groupe folklorique en répétition à Andrambovato. Le trajet dure plus de 8 heures mais le spectacle est à la hauteur. Arrivée en pousse-pousse à la nuit tombée au Parthenay Club (Mahery n'est pas encore arrivé à Manakara). Panne d'électricité et pas d'eau chaude mais bruit des vagues et curry de bichique pour compenser.
Train de Manakara en gare de Fianarantsoa
5 août Après un jus de caracole au petit déj, promenade en pirogue sur la rivière Manakara avec Riri; visite d'un village de pêcheurs. Nous assistons à l'arrivée des pêcheurs sur la plage.
Combat de coqs : une heure de combat; à la fin l'un des deux est quasi mort et l'autre ne voit plus clair. Poignant!
Route longue et périlleuse vers Ranomafana. Repas sympa (commandé à l'avance par Mahery) et bonne chambre au "Centre-Est".
Coqs en fin de combat
6 août Il pleut des cordes! Visite décevante du parc de Ranomafana avec Elysée qui nous guide pendant 3 heures. On aperçoit (très mal) 3 ou 4 lémuriens dans les hautes branches qu'il est impossible de photographier (loin et à contre-jour). La fameuse forêt primaire est inaccessible au touriste. On est frigorifié et trempés! Rencontre d'un cycliste français qui  randonne depuis 2 mois à Mada.
Route vers Ambalavao: on croise de nombreux troupeaux de zébus qui remontent vers les marchés  du nord où le prix du zébu est plus élevé qu'au sud.
L'hotel "Aux Bougainvillées" comporte aussi une fabrique de papier (Papier Antaimoro) avec inclusions de fleurs (bof!). Bungalow à étage . Hugo a sa chambre mais dans les courants d'air. Visite d'Ambalavao: très animé. La plus belle boutique est celle des téléphones portables (Orange). Diner à l'hotel correct sauf le vin malgache!
Trempés à Ranomafana
7 août Visite d'une "fabrique" de soie à la sortie d'Ambalavao. Corinne achète une écharpe (très jolie).
Arrêt au parc villgeois d'Antja. Très jolie balade sous le soleil; beaucoup de lémuriens pas farouches. Rencontre avec Joro, le frère de Mahery et de son passager Olivier Cirendini, auteur du Guide Lonely Planet sur Madagascar dans son périple périodique de la Grande Terre.
Arrivée tôt  à Ranohira, hotel "L'orchidée". Premiere viste au parc d'Isalo : coucher de soleil à la "fenêtre d'Isalo". On est au moins une centaine à l'attendre! Repas du soir (très chouette) à l'hotel "Les toiles d'Isalo" où, malheureusement il ne restait plus de chambres. On y commande aussi des paniers pic-nic pour l'excursion du lendemain.
La fenêtre d'Isalo
8 août Promenade toute la journée dans le parc d'Isalo guidée par Zozoly. Nous avons choisi le circuit des crêtes qui nous permet d'admirer les paysages depuis les hauteurs.  Bain dans la piscine naturelle le matin, puis (pour Coco seulement) et à la "cascade des nymphes", l'après-midi. De très beaux paysages; découverte des Pachypodium Rosulatum; quelques Lémuriens au camping du parc.
Diner  très sympa "chez Alice" à 10 mn à pied de l'hotel. La patronne est un peu alcolo et selon son état d'un abord un peu difficile parfois. Ce soir là l'ambiance est bonne et elle nous offre le rhum arrangé maison à la fin du repas.
Sur les crêtes à Isalo
9 août Dernier jour avec Mahery: on le regrette déjà !!!
Petit café  à l'hotel "Le jardin du Roy" en passant (magnifique).
Visite fabuleuse des mines de saphirs à Ilakaka (circuit "Banque Suisse") guidée par Marc Noverraz, un Genevois qui est négociant en pierres précieuses. Très joli show-room. On achète quelques pierres bon marché. Ilakaka c'est encore le far-west; sécurité pas assurée!
Après le pic-nic nous croisons le père de Mahery qui a un chantier dans le coin.
Arrivée à Tulear pour prendre l'avion vers Tana. On a du mal à faire du change car c'est jour de fête (ouverture des Jeux des iles) mais finalement un marchand indien nous fait un taux correct.
Arrivée à Ifato. Un taxi envoyé par Le "Manoir Rouge" nous attend. Accueil, repas et chambres très sympa (et pas chers). Encore un établissement tenu par un français Patrick (mordu d'informatique) et d'une jeune malgache. On y trouve un Jurassien qui connait notre Jacques Cottin national (le pharmacien de Prévessin)!
Au fond de mine de saphirs
10 aôut Lever 5H00 du matin mais longue attente mouvementée à l'aéroport pour le vol vers Tamatave. A l'arrivée, la caméra et l'appareil photos sont oubliés dans l'avion (on s'en aperçoit 2 heures plus tard en voulant prendre des photos dans l'appartement de Jean qui est venu nous acueillir). Mais heureusement, magiquement, les appareils ont été récupérés avant que l'avion ne redécolle et ils nous attendent à l'aéroport au guichet d'enregistrement de notre vol de l'après-midi vers Sainte Marie.
A Tamatave, découverte du "Bateau Ivre" tenu par des amis de Jean (un Mauricien et une Anglaise: charmants tous les deux). Très bon repas et un rhum arrangé sublime offert par les patrons pour couronner le tout.
Vol pour Sainte-Marie: on retrouve à l'aéroport la famille du vol Paris-Tana. Une demi-heure de piste boueuse (il a plu!) en minibus nous amène de l'aéroport à l'hotel Vanivola. Bungalow  sur la plage; on se pose avec plaisir pour 6 jours!
Départ vers Sainte Marie
11 août  Visite à pied jusqu'à Ambodifatra le matin. On découvre le centre de plongée "Il Balanottero": la belle Claudia nous explique les possibilités et nous loue l'équipement. Demain ce sera safari baleine avec Max son mari et plongée à l'heure du déjeuner. Hugo nous rejoint au "Libertalia" pour le déjeuner . Grosse averse! Après-midi à l'hotel. Hugo fait connaissance avec Clelia et Amélie avec lesquelles il passera pas mal de temps pendant notre séjour. La base d'Il Balenottero
12 août Journée ensoleillée. Denis nous emmène à Ambodifatra ou nous embarquons sur le "Corto Maltese" pour le safari baleine. Environ 20 passagers dont 5 plongeurs. Nous assistons aux ébats de nombreuses baleines et deux d'entre elles viennent sauter hors de l'eau juste devant notre étrave. Malheureusement ma première photo est ratée! A midi nous déposons les safaristes au restaurant de "La Crique" et nous partons plonger tous les trois avec Max. La visibilité est réduite mais nous voyons quelques jolis poissons et coraux. Hugo se débrouille très bien, les parents sont émus et fiers! Au retour, nous sommes à 30 m d'une baleine et nous replongeons (masque et tuba) pour essayer de l'apercevoir mais elle file sans que nous l'ayons vue dans l'eau trouble.
Déjeuner vers 14H30 à la Crique; peu de visions de baleine au retour.
Repas sans éclat à l'hotel et au lit : il est 20H30!
Mise au point à 3m !
13 août A notre réveil c'est le déluge!  Plongée à l'ile aux Nattes: Coco et moi prenons un taxi puis une pirogue pour nous rendre au départ de la plongée (Hugo reste à l'hotel). Le temps se lève. Après avoir commandé à manger nous retrouvons les plongeurs du jour. Eric est notre instructeur. Plongée  jolie mais un peu courte (un de nos compagnons manque rapidement d'air). Repas succulent au retour à l'ile aux Nattes (Camarons et légumes sautés). Retour en bateau jusqu'au Libertalia puis à pied jusque l'hotel. Fin d'après-mid au soleil. Couchés à 20H30: ça devient une habitude! Camarons
14 août Journée à l'ile aux Nattes (pas de plongée!). Départ avec la navette de l'hotel et Julio nous fait traverser en pirogue. Balade sur la plage  à l'ouest de l'ile jusqu'au sud. Deux chiens nous accompagnent tout du long jusque "chez Pierre". Poisson grillé et énorme côte de zébu sous le regard inquiet mais intéressé des lémuriens locaux. Soufflé à l'ananas comme dessert! Retour par l'intérieur, traversée de villages et montée au phare de Blévec. On retrouve une nouvelle fois la famille française sur la plage. Un enterrement se déroule tout près de nous au bord de la plage dans la discrétion et la pudeur. Black and White
15 août Plongée à "La Crique" avec Hugo. En attendant notre tour, Hugo et Coco jouent aux cartes et je monte au Point de vue : superbe aperçu des criques voisines! Très belle plongée : poissons lions entre autres. Puis repas d'espadon cru. Retour à Ambodifatra vers 16H00. Coco passe donner des affaires scolaires à l'Alliance Française, ce qu'elle regrettera dès le lendemain, sachant que ces affaires seront revendues! La famille française
16 août Temps splendide. Nous décidons de faire une grand promenade vers la côte est de l'ile. Hugo râle bien un peu! Découverte de la côte est: des villages plutôt bien équipés, visite du Mora Mora et du Boroha village : bien mais très paumés! Retour à Ambodifatra et repas dans la gargotte "Chez Séverine". Très agréable! Coco prend une langouste! Le patron français à la retraite est très sympa. On se sépare ensuite: Hugo rentre à l'hotel; Coco va récupérer ses dons à l'Alliance Française pour les remettre à un médecin local recommandé par le patron de la gargotte. Je pars vers le Cimetière des Pirates: la marée est déja haute et le chemin du cimetière traverse le lagon. Le cimetière est joli mais au retour je glisse sur les cailloux du lagon: résultat, je suis trempé et mon Organizer GPS téléphone est plein d'eau de mer ( il ne remarchera plus après cela); heureusement la sacoche de l'appareil photo était bien fermée et mon Canon s'en sort indemne. Sur le chemin du retour vers l'hotel tous les autochtones se marrent doucement en me voyant: appparemment ma mésaventure est courante mais personne ne vous informe du risque.
Soirée Karaoké au Vanivola. La patronne chante quelques chansons de jazz. Nous chantons  à qui mieux mieux en compagnie des autres français de l'hotel.
Arrivée chez Séverine
17 août Lever 5H00. Denis nous emmène à l'aéroport. Vol sans histoire vers Tamatave. Petit problème de téléphone à l'arrivée vu ma mésaventure de la veille. Finalement Jean arrive et nous dépose à l'hotel "Le Neptune" face à la plage et à 2 pas du "Bateau Ivre" : ça promet!  Vers 10h Jean nous emmène prendre le bateau pour une journée sur le canal des Pangalanes en compagnuie de sa copine Clémence et de son pote Daniel Parron, un ex-chansonnier aux allures de Raymond Devos. Le canal est à l'abandon et complètement recouvert de plantes aquatiques par endroits. Promenade sympa; visite d'un village de pêcheurs; Clémence grimpe au cocotier comme dans les documentaires!
Diner concert au Bateau Ivre : tout le gratin de Tamatave y est réuni. Très bon repas bien arrosé. Le patron nous offre une bouteille de son rhum arrangé si divin.  Coco rentre à l'hotel et j'accompagne Jean au Queens où apparemment il est connu comme le loup blanc!
Sur le canal des Pangalanes
18 août Il pleut! Nous errons en vain dans Tamatave à la recherche de belles marquetteries. Puis apéritif chez Gilles un copain Québequois de Jean. Crabe farci, romazava, minsao et flanc coco au déjeuner. On achète quelques T-shirts Maki en ville puis apéro chez Eliane et Grégoire dans leur superbe maison à 15 km de la ville (magnifique collection de peignes africains). Diner au Neptune puis un dernier verre au Bateau Ivre avec Christian, le patron, qui débouche encore des bonnes bouteilles d'alcool français et nous raconte des histoires de maison hantées.
19 août Visite du vieux Tamatave colonial. Belle place des banyans ou les autochtones jouent à la pétanque entre les flaques d'eau. Déjeuner à "La récré" chez Nicolas, le Valaisan  au son d'un orchestre agréable puis Jean nous raccompagne à l'aéroport pour notre vol vers Tana; départ vers Paris à 21H45 (vol MD 050). Fin du voyage. A la récré

   Album photos

(cliquer sur le lien)