(page optimisée pour une visualisation sur écran 1280 x 1024 pixels en pleine page) 

Vacances de Noël à Nianing

(21 décembre 2003 au 4 janvier 2004)

... et on y est retourné du 21 au 27 mars !

Sommaire:

Jamais deux sans trois

Le voyage aller

Le séjour : le Domaine, les activités sportives, la bouffe, les copains, les soirées

Les excursions : Sine Saloum, l'île de Gorée, Nianing à pied, promenade en quad

La cerise sur le gâteau

Album photos

 

   

Jamais deux sans trois, n'est ce pas?   

Après Cuba fin 2001, Maurice fin 2002 il fallait une 3ème destination soleil pour fin 2003. Donc, nous nous mettons en quête d'un endroit où on se baigne, sans trop de décalage horaire et accessible en quelques heures de vol. La Mer Rouge  aurait pu être un bon choix mais le hasard des catalogues a fait que nous sommes tombés sur le Sénégal. A 5h30 de Paris, avec un décalage horaire d'une heure, une température de 20 à 30 degrés en décembre/janvier : le pied! Une inconnue cependant : la température et l'état de la mer (pardon l'océan!). En effet pas d'information précise dans les catalogues, ni sur internet. Qu'à cela ne tienne, on prendra les combis au cas où, car on est frileux dans la famille.

 L'endroit est trouvé : ce sera le Domaine de Nianing, un parc de 130 ha situé à 80 km au sud de Dakar sur la "Petite Côte". Et ce sera pour 2 semaines complètes!

 

Le voyage aller

Corinne et Hugo partent le 19 décembre avec les gros bagages et je les rejoins à Roissy le samedi 20, 2h avant le décollage pour Dakar sur un charter de la Star Airlines affrété par Jet Tours. Petite anecdote croustillante: n'ayant pas trouvé mon passeport j'ai pris ma carte d'identité pour le voyage et il s'avère au check-in que cette dernière est périmée depuis 8 mois! Impossible de partir! Heureusement après une grosse poussée d'adrénaline, je retrouve mon passeport par hasard (juste avant de payer un aller-retour Genève pour rechercher le passeport) dans la sacoche de mon ordinateur portable où il était resté depuis mon dernier voyage. Le voyage s'est ensuite déroulé sans encombre dans l'Airbus aménagé en boite à sardines, puis en bus (2h30 de route) jusque Nianing où nous débarquons, un peu paumés vers 5h du matin.

 

Le séjour

 

Le Domaine

Le "Domaine" c'est l'oeuvre d'Apo et Armande : 130 ha de parc planté de 130 000 arbres, des forages effectués, un village déplacé, des vergers, des potagers: 35 ans de développement! Il comporte une partie entre la route et la plage (Côté plage") et l'autre au delà de la route ("Côté Parc").

C'est là que nous sommes:

 

 Le Domaine de Nianing et l'emplacement de notre case (112)

                                

L'activité se partage entre les 2 parties du domaine: le jour c'est surtout côté plage  (petit déj, déjeuner, sports) et le soir côté parc (dîner, danse, spectacles). De chaque côté, un bar et une piscine. Des vélos pour circuler et une garde vigilante pour traverser la route (les enfants ne craignent rien!). On marche beaucoup, où qu'on soit, mais ce n'est pas désagréable.

 

Côté plage : la terrasse du bar, le restaurant derrière, la mer au fond

 

Les activités sportives

Au domaine on peut faire du tennis, de l'équitation, de la planche, du hobby cat, du volley-ball, de la pétanque, des échecs, du mini-golf, du quad. Ci-dessous quelques photos à titre d'exemple:

 

 

La bouffe

Dans les catalogues, il est dit que la cuisine est réputée et je ne dirai pas le contraire : petits déjeuners complets avec jus de pamplemousse frais, yaourt, viennoiserie, pancakes, bacon, oeufs (il ne manquait que du miel), le midi des buffets généreux avec poissons variés, crabe, charcuteries diverses, salades, plats de viande et fruits locaux (pour moi ananas tous les jours) et le soir 2 plats au choix après une entrée, plateau de fromages de France.

Pour les repas de Noël et de St Sylvestre, les petits plats dans les grands : de la langouste, du saumon, des gambas et des tas de plats superbement décorés:

 

 

Les copains

Dans l'ambiance festive et bon enfant du Domaine, facile de se faire des copains ; ceux avec lesquels on mange, on fait du sport, on danse et on boit des cocktails ou simplement ceux avec lesquels on bavarde sur un coin de plage ou de piscine et puis les animateurs, les multisports, le Guitou qui nous faisait sa musique tous les soirs (souvenir impérissable d'une interprétation désopilante de "Sag Warum" de Camillo): Jojo et la belle princesse Aïcha, le preux Jean-Noël, Marina et Julia, Isabelle, Gwen et Aurélie, Valentine et toute sa famille, Francis et Susy, 

Jean-Noël & Marcel

Marina & Julia

Jojo & Aïcha

Isabelle

Les soirées

Chaque soir bien sûr un spectacle où on retrouve nos animateurs, les polyvalents , Yannick et Dia : de la danse, du play back, du cabaret, du karaoke, le tiercé de la chanson, le spectacle des enfants et j'en passe. De jolis décors assemblés et désassemblés chaque jour, des talents honnêtes et surtout un désir de faire le mieux possible pour les petits vacanciers que nous étions. Une mention spéciale pour le spectacle du Nouvel An "La croisière s'amuse".

 

Les excursions

Sine Saloum

C'est l'excursion classique organisée par Jet Tours qui nous permet de découvrir du haut d'un puissant 6x6 la campagne sénégalaise et les gens qui y vivent. Naturellement le dépaysement est total et en face de cette réalité on a quelques difficultés à se situer. Notre guide  nous a incité à acheter en commun des vivres et des produits de première nécessité que nous distribuerons lors de nos arrêts. Bien sûr il y a les baobabs, les cases, les zébus, les chèvres, les danses et les marchandes de souvenirs qui nous ont suivi de loin en taxi-brousse. Il y a le Saloum avec ses palétuviers et ses milliers d'oiseaux et pour finir ce marché aux poissons aux odeurs puissantes et on se dit qu'il y a des choses à faire mais il y a tant à faire!

 

L'île de Gorée

Grâce à Jean-Noël qui a négocié pour nous, c'est en taxi, avec Doudou que nous partirons vers Gorée. Doudou est un Sénégalais qui travaille 6 mois par an en France, comme marchand forain et qui fait taxi le reste du temps pour emmener dans sa Toyota les touristes de Nianing. Le voyage jusque Dakar dure 3 heures par la route directe (dont une partie est une piste poussiéreuse) mais en passant par Saly pour chercher de l'argent liquide (car les cartes de crédit ne marchent pas au Domaine!). Ensuite, vingt minutes de bateau et nous débarquons à Gorée juste à temps pour manger dans un petit restaurant sur la plage que Doudou nous recommande, puis visite du musée de la maison des esclaves introduite par un ancien d'Indochine et promenade qui nous mène aux canons dans le décor naturel où a été tourné le film "Les Canons de Navarone" (J. Lee Thompson, 1961). 

L'île de Gorée

Dans la maison des esclaves

Sur le toit du musée

Nianing à pied

En passant par la plage, très facile d'arriver au village (env. 6000 ha). Le seul hic : tous les "amis" que l'on croise et qui vous interpellent. La solution: se faire accompagner par un villageois qui sert à la fois de guide et de pare-amis. Ce jour-là, il s'appelle Lamp et nous fait visiter pendant 2 heures avec beaucoup de gentillesse. Les pêcheurs, le marché et pour finir l'école et le dispensaire (tiens, pas de malade?). Arrêt chez le tailleur pour se faire faire une petite robe en passant.

 

Promenade en quad

A l'entrée de Nianing, une agence de location de quads Suzuki tout neufs où nous avons retenu la veille. Nous partons avec Mamadou après quelques discussions sur le prix. Ce qui nous intéresse surtout c'est de faire du quad et Mamadou nous guide pendant 2 heures moitié en brousse moitié sur la plage. Pas si facile à manier au début car la conduite n'est pas du tout celle d'une moto, ce qui fait qu'il y en a une qui se plante dans les broussailles au début du tour! Le gamin est ravi et les parents aussi.

 

La cerise sur le gâteau

Nous reviendrons à Nianing car NOUS AVONS  GAGNÉ une semaine de séjour à la tombola du Nouvel An !

La preuve !

 

Album photos

Retour