Sardaigne 2008

.

(7 juillet  au 21 juillet 2008)




Lors d'une réunion de famille, la bonne chair aidant, l'idée de refaire la Sardaigne avec Nicolas et Françoise pendant l'été 2008 surgit. Nous avions déjà emmené Nico et Françoise en Sardaigne en 2003 et ils étaient tout prêts à recommencer. Corinne et moi avions envie de refaire un voyage en moto, donc combinons les 2 envies: nous ferions la Sardaigne en moto!

Tous nos enfants étant absents de la maison pendant la première quinzaine juillet 2008, la période était toute trouvée. Je rêvais de partir avec mes deux motos jumelles donc il suffisait de préparer ces 2 motos; Nico en prendrait une, je prendrais l'autre et Corinne bien sûr prendrait sa BMW Strada 650. Nico et Corinne prendraient les bagages et je prendrais la petite belle-soeur (qui n'avait pas encore goûté de la moto!) .

Bref, le 7 juillet , ayant résolu les problèmes techniques et règlé celui des assurances, nous quittons Prévessin. A cause du mauvais temps sur le col du Grand Saint Bernard, nous décidons, à la dernière minute, de passer par le tunnel du Mont Blanc, route plus facile et plus courte pour se rendre à Gènes. Tout se passe bien jusqu'à Aoste ...

 

Les étapes de l'itinéraire:

 Le voyage aller

 La partie itinérante

 Le séjour au Su Gologone

 Le retour

 

Détails du parcours jour par jour:

date trajet Logement Latitude Longitude
7 juillet Genève - Aoste Hotel Classhotel (Aoste)
45°44'23.33" N 07°20'49.42" E
8 juillet Aoste - Gd St Bernard - Gênes Ferry : L'Excellent (GNV)  -  -
9 - 11 juillet Porto Torres -  Santa Caterina di Pittinuri Gite Su Lizu
40°08'59.85" N  08°28'43.03" E
10 juillet  Sta C di P - Bosa - Alghero -  Sta C di P Gite Su Lizu - -
11 juillet Sta C di P - Tharros - Cabras - Arbus Gite Rocce Bianche (Arbus) 39°29'40.51" N 08°31'21.75"E
12 juillet Arbus - Sassari - Arbus - Scivu - Arbus Gite Rocce Bianche (Arbus) - -
13 juillet Arbus - Barumini - Su Nuraxi - Seulo Gite Ticci (Seulo) 39°51'57.78" N 09°15'41.45" E
14 juillet Seulo - Aritzo - Tonara - Sorgono - Atzara - Meana - Laconi - Seulo Gite Ticci (Seulo) - -
15 juillet Seulo - Seui - Mte Tonneri - Villanova Strisali - Fonni - Momoiada - Orgosolo - Oliena Hotel Su Gologone (Oliena) 40°17'18.63" N 09°29'29.35" E
16 juillet  Cala Gonone Hotel Su Gologone (Oliena) - -
17 juillet Cala Gonone - Cala Goloritzè (zodiac) Hotel Su Gologone (Oliena) - -
18 juillet autour du Su Gologone Hotel Su Gologone (Oliena) - -
19 juillet Dorgali - Arbatax - Lido Orri - Torre di Bari Hotel Su Gologone (Oliena) - -
20 juillet Gola su Gorruppu / Tiscali Hotel Su Gologone (Oliena) - -
21 juillet Nuoro - Olbia - Gênes - Prevessin Home, sweet home (Prévessin) 46°15'16.74" N 06°04'28.42" E

 

Le voyage aller

Départ à 15h vers Aoste via le tunnel du Mont Blanc (selon les renseignements donnés par l'hotel du Grand St Bernard, il  fait mauvais temps au col).  Passage du tunnel sans difficulté mais arrivée à Aoste la moto de Nico tombe en panne. Nuit forcée à Aoste. le lendemain il fait beau, nous décidons de monter avec les 2 motos restantes au col du Grand St Bernard.
Retour à Aoste; la batterie de la moto a été changée (tiens , ce n'était que ça?) et départ à 15h pour Gènes.  On s'aperçoit que toute les ampoules de la moto sont grillées et que le compte-tours ne marche plus (conséquence de l'utilisation d'un Booster sans batterie sur la moto). Arrivée à Gênes  vers 19h mais le bateau a 4 heures de retard! Embarquement à 0h30. 

2 des 3 motos (Bertrand + Françoise / Corinne + bagages) prêtes au départ
C'est la panne à Aoste: la moto est morte !
Le col du Grand Saint Bernard
St Bernard en costume folklorique pour un interview
Piquenique sur le quai en attendant le ferry pour Porto Torres
Arrivée de "l'Excellent"; il est 0h30 du matin
Sur "l'Excellent" avant l'arrivée à Porto Torres

La partie itinérante

mercredi 9 juillet : Arrivée vers 10h30 à Porto Torres. On reprend les motos mais, à 30km au sud de Sassari  sur la S131, la moto de Nico retombe en panne comme 2 jours avant. Intervention du dépannage MAIF; on laisse la moto à Sassari dans un garage Honda et on loue une voiture pour une semaine. Vers 20h30 arrivée au gite de  Su Lizu.

Arrivée à Porto Torres
Le bateau qui amène le pilote responsable des manoeuvres d'accostage
Panne à 30 km au sud de Sassari : nous attendons la dépanneuse
Le Garage Honda de Sassari oú nous laissons la moto pour une durée indéterminée
Le panneau du gite à Santa Caterina di Pittinuri
Nos 2 chambres à Su Lizu


jeudi 10 juillet :  après un footing matinal pour les plus courageux et un petit-déj banal, départ pour Alghero via Cuglieri et Bosa sur les 2 motos restantes. Repas quelconque à Alghero dans un resto  face à la mer qui a tout l'air d'être le QG de la mafia locale. Baignade délicieuse vers Torre del Porticciolo et départ vers 16h15 pour le Grotta di Nettuno. 649 marches à descendre la falaise; c'est splendide! Visite en groupe de la grotte qui, elle aussi est magnifique. Retour au gite par la route du bord de mer dans le coucher de soleil entre Alghero et Bosa (là les mots me manquent pour exprimer notre bonheur!).

Sur la route d'Alghero
Le chemin qui mène à la Grotta di Nettuno
Le moral est bon tant qu'il s'agit de descendre les 649 marches de l'escalier
Des plongeurs devant l'entrée de la grotte
L'entrée de la grotte
Fantasmagories  lumineuses sur les stalagtites de la grotte
De jolis piliers


vendredi 11 juillet :  départ vers le sud . Tharros (où nous visitons les ruines de la cité phénicienne), Oristano, Terralba, Guspini et Arbus au gite Rocce Bianche chez Roberto Cavalli. Gite très sympa: chambres climatisées avec petites terrasses et très bonne bouffe prise sur de longues tables d'hôte: File'e ferru et Myrto (rosso et bianco), des alcools sardes, pour terminer le repas. On sympathise avec les autres convives (majoritairement des retraités joviaux). Nous avons reçu l'info que la moto était réparée.

Tharros : les ruines de la cité phénicienne puis romaine
Tharros: c'est joli mais les pierres ont été pillées pour construire Oristano et les 2 colonnes sont fausses
Tharros : la plage
La Chiesa di San Giovanni di Sinis, la plus ancienne église chrétienne de Sardaigne (VI et X1 èmes)
San Giovanni di Sinis : l'intérieur
Le panneau du gite Rocce Bianche
Nos chambres, la voiture de location... et le gros caillou
Diner au Gîte Rocce Bianche

samedi 12 juillet : Corinne et moi ramenons la voiture de location à Sassari, non sans avoir rayé la portière sur un gros caillou caché(voir photo ci-dessus) et reprenons la moto (alternateur et batterie changés + pourboire pour les heures supp passées par Marco, le meccano, pour réparer: pas donné!); nous sommes heureux de récupérer cette bécane. Retour sur la moto à Arbus oú nous arrivons vers 14h30.  Nico nous attend et nous repartons immédiatement vers la Spiaggia Scivu (sur la Costa Verde au sud de Piscinas) à laquelle on accède par une jolie route dans les hauteurs qui dominent la mer. Les cartes n'indique pas cette route car elle mène aussi à un pénitencier local. La plage est jolie et on y a de l'espace. Retour à Rocce Bianche vers 19h pour un repas très apprécié.

La spiaggia Scivu


dimanche 13 juillet : nous quittons Rocce Bianche vers 10h30 pour rejoindre
notre prochain gite à Seulo. Nous passons par Sanluri, Furtei, Barumini (avec visite du fameux nuraghe Su Nuraxi et repas sur le site), Escolca et Sadali et arrivons au gite vers 16h. Nous déposons les bagages et repartons sur 2 motos nous baigner au pied d'un viaduc qui enjambe le Fiume Flumendosa sur la route vers Gadoni. L'eau est chaude (mais pleine d'algues) et bordée de beaux rochers qui nous font oublier le béton du viaduc. Nous rentrons au gite Ticci où nous sommes les seuls clients. Nos chambres sont contigues avec une jolie terrasse et une belle vue sur la montagne et les forêts. Manuella, la fille des patrons nous mitonne avec amour de petits plats délicieux arrosés par le vin du papa . On termine par un file'e ferru bien raide comme il se doit.

L'affiche du site nuraghique de Su Nuraxi
Su Nuraxi : ce qu'il en reste ... (vu depuis la tour centrale)
Su Nuraxi : au pied de la tour centrale
Su Nuraxi : une petite cour intérieure
Su Nuraxi : détail d'une ouverture de la tour centrale
Arrivée au gite Ticci
Baignade dans le fiume Flumendosa

Et le viaduc qui enjambe le Flumendosa
La vallée du Flumendosa
Balcon de chambre au gite
Mise au point de l'itinéraire du 14 avec les patrons du gite
Manuella, la fille des patrons, une bien bonne cuisinière!


lundi 14 juillet : petit déj avec des produits du terroir et nous partons pour une grande boucle à moto que nous avons mise au point avec l'aide du papa, ancien professeur d'italien retraité: Seulo, Gadoni, Aritzo, Tonara, Sorgono, Meana Sardo ,  Laconi, Aritzo, détour par Sadali (12km au sud de Seulo) et retour au gite de Seulo. Nous mangeons à Laconi une très bonne cuisine locale  (raviolis bottarga et aux épinards notamment), et visitons le très joli parc de la ville dont nous sommes les seuls visiteurs. Excursion pédestre dans les hauteurs de Sadali: très belle nature et à-pics vertigineux.

Une autochtone typique de Sorgono (modèle de courses)
L'église de Sorgono
Un vieux balcon à Sorgono
L'enseigne du restaurant de Laconi ( très bon!)
La porte de la cathédrale de Laconi (détail)
Un eucalyptus du parc de Laconi
Une "cascade" du parc de Laconi
Balade dans les hauteurs de Sadali


mardi 15 juillet : départ vers  Oliena par Seui. Nous prenons une magnifique petite route (presqu'un chemin) heureusement déserte qui traverse le massif du Monte Tonneri et nous fait monter à plusieurs reprises à 1300 mètres d'altitude pour nous amener au Lago Alto di Fiumendoza que nous contournons pour rejoindre la civilisation à Villanova Strisaili. Petit détour vers Fonni (où nous mangeons au "Miramontes") dans notre remontée vers le nord, puis Mamoiada, Orgosolo, Oliena et arrivée au Su Gologone.

Début de notre itinéraire Seulo - Oliena
Nuraghe Ardasai dans le massif du Monte Tonneri (14-12 ème siècle avant J-C)
La route vue du Nuraghe
"Murales" en trompe-l'oeil à Fonni
---------------------
Premier diner au Su Gologone


Le séjour au Su Gologone
Ce 5ème séjour au Su Gologone était pour nous la conclusion  incontournable du voyage et nous espérions y retrouver la même magie que par le passé à défaut d'y retrouver les mêmes tarifs. Déconvenue de taille, à notre arrivée: par une suite d'incompréhensions dans les mails échangés entre Coco et l'hotel, notre réservation n'avait pas été validée. Inutile de préciser que le premier contact avec l'accueil a été plutôt rude. Cependant une fois épuisée l'adrénaline, nous finissons par avoir de très jolies chambres avec balcon et vue sur le Sopramonte. Je ne peux pas résister  à l'envie de remettre quelques photos  de petits coins de l'hotel:


Hall d'accueil: l'escalier qui mène aux chambres 
Petit coin de détente sous une terrasse couverte
Autre coin détente à côté de nos chambres
Exposition de vêtements sardes dans notre couloir
Céramique d'Antonio Farci sur le chemin des chambres
Deux poules sur le chemin des chambres
Joli vase  apprécié de Corinne
Masques de Mamutones
Collection d'objets dans un coin de la salle à manger

mercredi 16 juillet : après avoir retrouvé avec bonheur les petits déjeuners du Su Gologone, départ pour Cala Gonone et baignade à la Cala Fuili ( jolie plage mais cailloux inconfortables!) et retour à l'hotel vers 17h. Nous commençons alors une quête qui va durer jusqu'au 20 juillet : la recherche du village préhistorique de Tiscali. Le guide touristique (Lonely Planet) donne des indications sur la route, des flêches sont censées indiquer le chemin sur place mais toujours est-il que 2 expéditions n'ont pas abouti, celle du 16 (Coco, Nico, Bertrand) et celle du 19 (Nico, Françoise) tant et si bien qu'il a fallu une expédition guidée, le 20 (Bertrand) pour y arriver. Il est bien possible que les indications soient volontairement confuses pour favoriser le trourisme local! 
En tous cas le 16 juillet nous commençons en moto, puis environ 8km à pied dans la verte vallée de Lanaittu et dans la montagne et enfin retour avec un cochon dans une bétaillère, pris en stop par 2 paysans sardes.


6h du matin : vue depuis la chambre de Nicolas et Françoise
Baignade à la Cala Fuili
Cala Fuili : un parasol
Cala Fuili: rochers
Dans la vallée de Lanaittu: première expédition vers Tiscali
Notre compagnn de voyage au retour de la 1ère expédition Tiscali


jeudi 17 juillet, journée dans le Golfe d'Orosei: comme en 2003 nous avons loué pour la journée un Zodiac à Cala Gonone (Nova Charters) qui nous a permis de descendre vers le sud toute la côte entre Cala Gonone et Cala Goritsè.  Depuis 2003 des balisages ont été mis en place et l'accès aux différentes plages du golfe est devenue très réglementée, ce qui est normal à cause de l'augmentation du traffic (mais ça gâche un peu le plaisir!). Picnic un peu au sud de Cala Goritse et retour un peu rapide vu que Corinne s'est ouvert le genou droit en remontant sur le zodiac

La côte du golfe d'Orosei
A l'intérieur d'une petite grotte que nous explorons avec le zodiac
Les grottes de la plage Cala Luna
Plongeon sur le lieu du picnic (2 photos mixées)
Pêche aux oursins
Ouverture des oursins
Retour d'excursion avec une blessée à bord ( mais aussi avec 2 toubibs!)
Quelques points de suture à la permanence pour touristes de Cala Gonone

vendredi 18 juillet: matinée de farniente à l'hotel et pour Nicolas et Françoise, 2ème expédition vers Tiscali : après 3 heures de marche (selon Nicolas) ou 4h30 (selon Françoise), ils renoncent à trouver Tiscali et rentrent à l'hotel. La suite montrera qu'ils sont passé pourtant tout près!

2ème expédition Tiscali: le bout du chemin
2ème expédition Tiscali: c'était juste derrière cette faille!
La terrasse du restaurant vue  depuis nos transats au bord de la piscine
Nicolas heureux de se rafraichir après son expédition
Coco fait des longueurs



samedi 19 juillet : journée moto sur la magnifique SS125 en direction d'Arbatax. Nous nous y arrêtons pour voir les fameux rochers rouges et continuons vers le sud  pour trouver une plage. Nous nous baignons à celle du Lido Orri puis repartons jusque Baia di Gairo (plage ventée où l'on trouve des amateurs de kite surf) en passant par Torre di Bari, Cardeddu et sa Perda Pera. En tout un long périple de 250 km. Nous sommes de retour à l'hotel vers 18h30.
Itinéraire du jour (il manque encore une petite partie au sud)
Panorama depuis la SS125
Les "fameux" rochers rouges d'Arbatax
Tête de cochon à l'étal d'un charcutier d'Arbatax
La plage de Lido Orri
Quelques rochers près de la plage

dimanche 20 juillet:
  • Nicolas, Françoise et Corinne optent pour une balade au Gola su Gorruppu (20km au sud de Dorgali): début à moto sur la SS125 puis 10km de route étroite et sinueuse; excursion d'environ 5h de marche dans les gorges avec un peu d'escalade et une baignade dans le Flumineddu. Au retour arrêt au Monte Sant Elene, où les excursionnistes découvrent un hotel qui jouit d'une vue magnifique  et qui apparemment vaut le détour côté cuisine (58€/jour en 1/2 pension).

Les gorges de Gola su Gorruppu
Douche bienfaisante accueillie comme un cadeau
Encore les gorges
Unj peu d'escalade
Baignade en pleine nature sauvage ....
.... à quelques mètres d'un serpent qui vient de capturer une truite
Tête de chimpanzé dans le rocher là-haut!

  • Bertrand prend l'excursion GUIDÉE (avec Gianni, le guide qui nous a éja accompagné en mai 2003) vers Tiscali: départ en 4x4 puis grimpette de 2h30 pour découvrir la fameuse dolina (sorte de cratère). Pour les amateurs, cette dolina où est situé Tiscali se trouve précisément à 40°14'30.19 Nord et 9°29'31.30 Est (voir Google Earth); oh surprise, la visite de Tiscali est payante (5 €/ personne). 

Début de la grimpette vers Tiscali - famille qui vient aussi du Su Gologone
Une heure et demie plus tard, on escalade vers la faille que Nico avait atteinte 2 jours plus tôt!
On se regroupe de l'autre côté de la faille
ça y est, nous dominons la dolina de Tiscali!
et on a une vue splendide sur la vallée de Lanaittu
A l'intérieur de la dolina, la photo classique de la "fenêtre"
Détail d'un rocher creux utilisé comme habitation
Joli surplomb rocheux



Le retour

21 juillet : départ dès potron-minet pour rejoindre Olbia où nous devons prendre le ferry "La Suprema" à 9h30. Nous y voyageons toute la journée entre le pont et une cabine que nous avons réservée pour nous y reposer en prévision de la route Gênes- Prévessin qui nous attend le soir. Cette dernière partie pratiquement uniquement sur autoroute n'est pas très marrante. Nous trouvons le tunnel du Mont Blanc fermé pour travaux et nous devons attendre une heure qu'il soit de nouveau ouvert à la circulation. Finalement nous arrivons à Prévessin passé minuit et demie, bien fatigués mais contents du voyage!

La Suprema au quai dans le port d'Olbia
Nos motos en tête de file prêtes à l'embarquement.
Un bateau de la Moby dans le port d?olbia (il faut aimer!)
Le pont de la Suprema avant le départ d'Olbia
Notre cabine (4 couchettes)
Cage d'escalier du ferry
23h15 : nous attendons que le tunnel du Mont Blanc soit ouvert à la circulation
0h34 - Prévessin : Bière, soupe ou alcool fort pour se rafraichir et se réchauffer

Album photos

 

Retour